Le travail du sexe est un travail

Appel à signatures !

« Le travail du sexe est un travail.ch »

C’est le nom de l’appel à signatures lancé il y a quelques semaines par plusieurs associations romandes actives dans la défense des prostituées et masseuses.

L’appel veut contrer la campagne abolitionniste « Stopp-Prostitution » lancée en Suisse allemande avant l’été. Même si concrètement, rien ne s’est produit depuis, une onde de choc en a froissé plus d’une en touchant médiatiquement la partir romande de notre confédération.

Fraunenzentrale, une organisation zurichoise veut pénaliser le client comme le fait depuis plus de dix ans la Suède ou plus récemment la France. L’amende peut-être très sévère et varie entre 1500 et 4500€ suivant l’infraction du coté de Paris.

Les plus jolies escort à Genève et Lausanne

Barby nouvelle à Genève

Samantha, escort Lausanne

Nathie - Escort Martigny

Pénaliser le client ? NON !

Fraunenzentrale, une organisation zurichoise veut pénaliser le client comme le fait depuis plus de dix ans la Suède ou plus récemment la France. L’amende peut-être très sévère et varie entre 1500 et 4500€ suivant l’infraction du coté de Paris.

Ce qui, vous le pensez bien, a révolté toutes les associations et autres entités qui défendent les prostituées, mais aussi pour d’autres organisation comme Amnesty ou l’aide suisse contre le Sida.

Elle donne une vision infantilisante et victimisante des travailleurs et travailleuses du sexe. Isabelle Boillat coordinatrice d’Aspasie n’a pas l’intention de se laisser faire et va faire le nécessaire pour contrecarrer les plans de cette organisation zurichoise un poil trop puritaine.

La pénalisation plongerait les travailleurs et travailleuses du sexe dans la clandestinité et ils seraient encore moins protégés. « La France est une belle éprouvette qu’il ne faut absolument pas reproduire » raconte un passant lors de notre balade en vieille ville.

Escort Coquines à Genève et Lausanne

Nikky - Escort Genève

Sarah - Escort Genève

Lola - Escort Lausanne

L'Aspasie lutte pour défendre vos droits !

En 2015, un rapport de la cour des comptes sur la loi sur la prostitution genevoise pointait du doigt le fait que les travailleurs et les travailleuses du sexe étaient très mal informés de leurs droits. Ce qui les exposerait davantage à des abus.

L’Aspasie gardera la tête haute dans cette lutte contre la reconnaissance de cette activité qui comme toutes les autres se retrouvent à payer des impôts et des charges.

Retrouvez sur sign in les plus belles escortes girls du canton de Genève en avant-première ainsi que leurs services sexuels.