Comment devenir escort en Suisse ?

Vous êtes une jolie femme et vous souhaitez arrondir vos fins de mois ? Kat nous raconte son expérience en tant qu’escort.

Une escort girl, c’est quoi exactement ? :

Vous êtes belle, vous êtes jeune et un peu insolente ? Plusieurs raisons vous poussent, notamment si vous êtes étudiantes, à vous prostituer et à devenir comme le jargon le dit en suisse, une Escort ?
Voici un article basé sur l’interview d’une ancienne escort, de son nom de scène Kat, qui aidera à mieux comprendre ce milieu trop souvent stigmatisé et vous permettra de démarrer de la meilleure des façons dans le domaine de la prostitution qui, rappelons-le, est légal en Suisse depuis 1992.

Les différentes formes de la prostitution :

De l’Escort, aux relations sexuelles, en passant par les maisons closes, les bars, les trottoirs, ou encore sur Internet, etc. Ensuite, il faut comprendre que certaines adolescentes et femmes ne font pas toujours ce choix par envie mais par contrainte. Par manque d’argent du fait qu’une étudiante ne perçoit pas de bourse ou un logement trop cher, un manque d’aide sociale, être Escort devient pour les femmes rentrant dans la vie active une solution d’avoir de l’argent « facile ».

« Une fois qu’on a gouté à un train de vie confortable, il est dur de retourner à une vie ordinaire » répond Kat.

Escort ou prostituée ?

Cette phrase revient sans cesse dans les discussions du quotidien au sein du domaine de la prostitution en Suisse nous raconte Kat. Pour les Escorts des salons érotiques ou indépendantes dans un appartement privé, une spirale s’installe et l’argent devient vite la motivation première

Le terme Escort, importé de l’anglais, désigne un travailleur du sexe en Suisse. Ce mot s’est galvaudé petit à petit car dans le monde entier, une « escorte » est une personne qui se déplace à l’hôtel ou rejoint la maison de son client. Cette expression est dans la tête des prostituées ainsi que de leur entourage, un mot plus glamour et gratifiant que «prostituée», «péripatéticienne» ou «pute».

Escort Girl et Call girl se confondent mais l’activité sur Genève s’apparente davantage à l’expression de «call girl» qui désigne plus précisément les prostituées dont le premier contact avec leurs clients se fait par téléphone.

Quelques notions concernant la législation pour devenir une escort girl :

En tant qu’Escort, que vous décidiez de rejoindre un salon érotique ou de travailler en solo, vous êtes aux yeux de la loi Suisse déclarée comment indépendante. Vous devez vous enregistrer à la brigade des mœurs du canton ou vous vous trouverez où avoir un permis de séjour.

En vertu des accords de Schengen, tout travail indépendant des ressortissants des pays de l'union européenne est possible durant 3 mois par année civile. Dans la rubrique « aide » de votre compte « Escort » sur FaceGirl, vous trouverez les numéros et adresses des brigades liées à la prostitution ainsi que d’autres numéros et contacts utiles si besoin.

Comment attirer les clients et obtenir un maximum de RDV ?

Une partie importante du travail d’Escort constituera à faire la promotion des services par de petits encarts dans les revues destinées à la gent masculine. Les journaux ou encore internet sont idéales pour communiquer.

FaceGirl est depuis 2010 l’annuaire numéro 1 en Suisse à Genève, Lausanne, Sion et Neuchâtel.

Pour 180.- vous serez affichée pendant 30 jours sur le site le plus visité de Suisse du domaine érotique (sexe et massage). En moyenne, une escort inscrite sur FaceGirl reçoit entre 50 et 500 coups de téléphone par mois.

FaceGirl est depuis 2010 l’annuaire numéro 1 en Suisse à Genève, Lausanne, Sion et Neuchâtel.

Comment démarrer une activité d'escort ?

La nécessite première est simple : avoir une ligne téléphonique Suisse. Un rôle de standardiste va découler de tout ce travail. Texte simple voix mielleuse, être souriante et fixer des prix correspondant au marché.

« On peut ressentir à travers le téléphone l’envie d’une femme, j’avais un don pour convertir quasiment 9 appels sur 10 à venir me rencontrer » argumente Kat. Inutile de préciser que de parler plusieurs langues est un plus non négligeable notamment à Genève qui est une ville cosmopolite.

Le travail d’escort n’est pas sans risque comme Kat nous l’a souligné. Au vu de l’étendue des risques que comportent les pratiques sexuelles, Il existe si besoin des associations comme l’Aspasie qui milite depuis des années au sein de la communauté de la prostitution en Suisse.

Lumière sur les escorts de luxe VIP :

Les escorts de luxe pratiquent généralement des prix plus élevés que les prostituées de salon érotique ou encore les prostituées qui exercent sur la voie publique. On dit que la call-girl de luxe travaille incall lorsque le client se rend chez elle ou à son hôtel et outcall lorsqu’elle se rend chez le client.

Bien que le travail d'une Escort de luxe soit avant tout à caractère sexuel, tous les clients ne louent pas les services d'une call-girl VIP exclusivement pour le sexe. Certains n'en veulent pas du tout. D'autres le font pour des motifs sociaux, comme la présence à une réception, ou simplement pour avoir une compagnie. Certaines call-girls se spécialisent dans le sadomasochisme tel que la domination ou autres thèmes fétichistes qui ne demandent pas d'intimité sexuelle.

Des personnalités célèbres font parfois appel à des call-girls de luxe pour éviter, du fait de leur statut social, le problème d'un amour déraisonnable de la part d'une partenaire qui s'attachera à eux et n'acceptera pas de séparation ou vendra à la presse les détails de leurs relations. Dans le cas d'une escort de luxe, chaque partie connait sa position respective et ne la transgressera pas.

Certaines célébrités vont jusqu'à se déplacer avec la call-girl de luxe en avion privé vers des destinations à la mode, descendant dans les suites d'hôtels luxueux, prenant leur repas dans les meilleurs restaurants, dansant dans les boîtes de nuit en vogue et jouant au casino. Habituellement, le client loue les services de la call-girl pour un court laps de temps au cours duquel il évaluera si cette dernière souhaite passer un plus long moment avec lui. Dans ce cas encore la présentation, l'intelligence, la façon de faire, l'amabilité et l'éducation de la femme entrent en ligne de compte. Dans le cas de certains clients richissimes, ces rendez-vous évoluent vers une fréquentation au long cours où la call-girl ou escort-girl s'apparente plus volontiers à une maîtresse.

Retrouvez toute la liste des guides érotiques en Suisse ici :